Toute la déco & more, de A à Z. 
Cliquez sur une lettre, on vous explique tout !


Acier
L’acier est un alliage métallique constitué principalement de fer et de carbone. C’est sa teneur plus ou moins élevée en carbone qui aura la plus grande influence sur ses propriétés, comme améliorer sa dureté, son élasticité ou encore sa résistance aux chocs.
Son coût d’élaboration est modéré… c’est donc un élément privilégié (car peu cher) pour toutes les larges structures par exemple. Lorsque son poids devient un handicap et que ses propriétés se retrouvent dans d’autres métaux ou alliages plus légers, les industriels se tournent alors vers des matériaux à base de titane ou d’aluminium.
L’acier reste entièrement recyclable mais a une faible résistance à la corrosion : ce qui oblige à y ajouter des éléments ou des traitements (et le prix s’en ressent !).

Aggloméré
Plus connu sous le nom d’agglo, le bois aggloméré consiste à (selon la définition officielle du Larousse) « unir en un bloc cohérent diverses matières à l'état de fragments ou de poudre en utilisant un liant ». L’union est possible grâce à une mise sous pression et chaleur importante ! Mais attention il ne s’agit pas que du bois : la brique, le bloc de béton ou le parpaing étant tous fabriqués par un mélange de matières diverses (sables, cailloux, liège, scories, paille, déchets végétaux, etc…) puis agrégés avec un liant (colle, résine, ciment,…) et comprimés sont au sens strict du terme des agglomérés.

Allen
Tout le monde la connaît, mais on ne sait jamais comment elle s’écrit ! Voilà chose faite : cette clé utilisée pour la manœuvre de toute pièce possédant une empreinte hexagonale creuse est en 1943 une marque déposée par… la Allen Manufacturing Company, résidante dans le Connecticut aux Etats-Unis.
Elles ont généralement la forme d'un L, les deux extrémités sont utilisables (malin !) et elles sont rassemblées pour former un jeu de différentes tailles : du diamètre cure-dent à celui du pied de biche.
Les avantages de la clé Allen sont innombrables : les six surfaces de contact entre la tête de la vis et la clé fournissent un rapport de force optimal et réduisent les risques d’usure des angles de la tête de la vis ; cette dernière étant ‘en creux’, elle est peu exposée aux agressions extérieures ; le fait que la clé rentre dans la vis réduit le risque de dérapage, et donc de blessure… Ce qui explique que la clé Allen soit présente sur les meubles en kit et les parties réglables de nos vélos ou trottinettes.

Aluminium
Il est le métal le plus abondant dans la croûte terrestre ! Sa couleur grise mat n’est autre qu’une très fine couche d'oxydation qui se forme lorsque celui-ci est exposé à l'air, qui empêche la corrosion de progresser plus profondément. Si l’on veut épaissir cette couche, et donc renforcer la protectio, il faut procéder à son anodisation. Très bon conducteur, sa densité est trois fois moindre que celle du cuivre ou de l’acier. Étant donné sa grande malléabilité, l'aluminium est facilement usiné ou moulé… Et même s’il est mou et léger, il est tout de même résistant. Autre propriété intéressante et fort pratique de ce métal ‘à tout faire’ : il ne provoque pas d'étincelles !
Dans son utilisation industrielle, on y ajoute du cuivre ou du silicium pour former des alliages aux utilisations très variées et qui font notre quotidien : automobile, emballage, construction, électronique, feux d'artifice,...

Amande
Une des nombreuses nuances du vert. Le vert amande s'appelle aussi parfois 'vert tendre' (voire même vert pistache) et se caractérise par sa ressemblance au vert de la peau de l'amande. Certains parlent aussi d'amande pour évoquer un blanc cassé, mais il s'agit dans ce cas de la couleur du fruit épeluché. Attention à ne pas confondre avec le vert amande grillée... qui lui est une nuance de brun-beige ! Ses codes couleurs:
- HTML : #82c46c
- RVB : 130, 196, 108
- CMJN : 34, 0, 45, 23

Ampoules à filaments
Très tendance, l’ampoule à filament n’est rien de moins que le 1er type d’ampoule qui vit le jour ! Elle fonctionne grâce à un courant électrique qui passe dans un filament contenu dans une coque en verre (l’ampoule) : le filament chauffe et rougit… et produit ainsi de la lumière. Cette lumière caractéristique est d’une température de 2600 Kelvins, soit la couleur ‘blanc chaud’, qui donne une atmosphère chaude, bienveillante et reposante idéale pour les chambres. C’est devenu un élément décoratif central de nos intérieurs en laissant l’ampoule complètement apparente. Seule sur un bois flotté ou tombant du plafond en grappe de 6, vous ne risquez pas de ‘déco faux-pas’ !
Aussi appelée ampoule incandescente, elle a l’inconvénient de consommer énormément d’énergie : près de 40W ! Elle disparaît ainsi progressivement pour laisser la place aux ampoules LED… voire même au filament LED ! Certes le prix est bien plus élevé mais la consommation comme la durée de vie en font un excellent investissement.

Aplomb
C’est devenu une expression : être d’aplomb induit, comme dans le bâtiment, stabilité et droiture ! Un mur d’aplomb est parfaitement vertical par rapport au sol. Sur un chantier, tous les corps de métier employés vérifient à intervalles réguliers que leur travail est d’aplomb, ce qui garantie une stabilité structurelle à l’ensemble.
L’outil le plus simple, et aussi le plus ancien, est le fil à plomb. Il s’agit d’une cordelette et d’un poids où la ligne droite dessinée dans l’espace par le fil désigne le plan vertical. Depuis, d’autres outils ont été inventé : le niveau à bulle, qui a ajouté la mesure de l’horizontalité à celui de la verticalité ; le niveau laser et le pointeur laser qui permettent de vérifier l’aplomb et l’horizontalité de hautes structures.
La moindre erreur d’aplomb au départ d’une construction peut entraîner des défauts de structure gravissime ou lors de la pose des portes et fenêtres : elles ne se fermeront pas ou ne s’aligneront pas !

Architecte d’intérieur
Entre l’architecte et le décorateur, dialoguant avec les différents corps de métier (maçons, plombiers, peintre, charpentier, etc…) l’architecte d’intérieur conçoit l'aménagement intérieur des maisons, bureaux, boutiques, expositions, ou encore des décors de télé ! Il joue avec les volumes, la lumière et les ambiances afin de donner une identité à l’espace. Véritable coordinateur des travaux, il a la rigueur du géomètre, maîtrise une suite exigeante de logiciels de pointe et possède de solides connaissances en histoire de l'art. Il exerce souvent en libéral ou même salarié d’un cabinet d'architecture. Ses compétences sont sanctionnées d’un diplôme reconnu par l’état.

Architecte DPLG
Entre 1867 et 1914, le titre DPLG (qui signifie Diplômé Par Le Gouvernement) est créé et utilisé par les Beaux-Arts pour distinguer les architectes sortis de ses rangs. Mais ce n’est qu’à la création de l’Ordre des Architectes en 1941 que ce diplôme est imposé et l’inscription à l’ordre rendu obligatoire. Gage de qualité, il demande 7 ans d’études et permet de faire de la maîtrise d’œuvre, de gérer des chantiers de plus de 170m2 et de poser une garantie (décennale, si elle est pour 10 ans) sur un ensemble structurel.
Depuis 2007 le diplôme DPLG n’existe plus et a laissé sa place aux architectes DE (Diplômés d’État). Les architectes DE n’ont plus que 5 ans d’études et n’ont plus le droit de faire de la maitrise d’œuvre ; ils peuvent obtenir une habilitation dans une grande école d’architecture (nommée HMONP) pour le faire, après une mise en situation professionnelle de 6 mois et quelques 150H de cours en alternance.

Ardoise
Traditionnellement utilisée en couverture, l’ardoise est une roche de la famille des schistes argileux qui se divise en feuillets minces et qui s’utilise aussi en intérieur, dans la salle de bains et la cuisine. Vous qui êtes nés avant 1995, vous vous rappellerez certainement des tablettes et des crayons qui ont fait la joie de votre scolarité !
Sa force est sa résistance au temps et aux éléments, ce qui en a fait LE matériaux de choix pour les toits de nos maisons pendants des siècles. Aujourd'hui, son retour en force dans nos intérieurs est lié à son coté brut, sauvage et minéral : une déco qui intégre de l'ardoise par touche donne un caractère authentique, tout en gardant un coté haut de gamme. Attention à ne pas en abuser !

Argent
L'argent est une teinte du gris, neutre clair à très clair. Venant du métal du même nom aux reflets blanc, la couleur argent induit une idée de brillance, mais lorsqu'elle est matte, c'est l'idée de modernité qui domine. S'associe avec... à peu près toutes les autres couleurs ! Ses codes couleurs:
- HTML : #cecece
- RVB : 206, 206, 206
- CMJN : 0, 0, 0, 19

Art Déco
L'Art Déco est un mouvement (ou une période) artistique des années 1910-1920. Il est né en réaction à l'Art Nouveau, jugé trop exhubérant et culmine en 1925, année de l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs de Paris. Son influence se fera ressentir jusqu’en 1939, début de 2nde guerre mondiale. L'ornementation (en ferronnerie, motifs floraux, bas-reliefs ou statuaires) tient une place prépondérante dans l’Art Déco. Fait rare, tous les arts visuels l’adoptent : maisons, hôtels ou villas sont Art Déco du sol au plafond. Les meubles, les verrières, les portes, les poignées de porte, tout y passe !
Les caractéristiques de l’Art Déco sont très nombreuses et une définition précise du mouvement est extrêmement difficile. Mais il ne s’agit pas de toutes les avoir pour en porter le nom : parfois, un ou 2 éléments bien choisis et bien placés suffisent…
Citons en quelques uns : le refus des angles droits est essentiel ; tendance au fonctionnelle, qui en fait un favori pour les grands bâtiments publics ; caractère ostentatoire qui reprend des éléments ou détails du quotidien pour les décliner en grandiose ; enfin, un retour à des formes et matériaux pré-modernes et une inspiration Classique et Antique, avec des symboles religieux forts et protecteurs…

Art nouveau
L’Art nouveau est né en Angleterre, dans les années 1860, du mouvement Arts & Crafts. Le retour à l’artisanat, à une revalorisation du travail ouvrier, à la création de beaux objets utilitaires sont des thématiques alors privilégiées dans ce mouvement. Multiforme et international par essence, le mouvement 'Art nouveau' se caractérise par des courbes et des arabesques. Inspiré par la nature -assez librement d'ailleurs !- et privilégiant le thème de la femme, il représente la Belle Époque (1890–1914). En France, c’est Hector Guimard, le père des bouches de métro du même nom, qui l’incarne. Céramiques, meubles, objets d’art, verreries… L’Art nouveau offre un véritable univers esthétique qui fait tomber la barrière traditionnelle entre arts majeurs et arts mineurs. L'Art se met à la portée de tous, et c'est bien cela qui est nouveau !

Artisan
L’artisan exerce un art mécanique ou un métier manuel qui suit les règles d’un art établi. Souvent exercée pour son propre compte, l’Artisanat s’oppose aux métiers industriels où la production est fournie par des automates. Être artisan exige une qualification professionnelle.
L'artisan est un entrepreneur, au statut juridique spécifique, immatriculé au registre des métiers. Il génère l'essentiel de ses revenus de la vente de ses produits et services issus de son propre travail. Il est, en bref, tous les maillons de sa propre chaîne !

Artisan d’Art
Il ne s'agit pas d'un statut juridique à part entière ni d'une activité proprement dite… mais d'une reconnaissance professionnelle ! Son activité artisanale est inclue dans la liste des métiers d'art annexée à l'arrété du 24 décembre 2015. Pour obtenir la qualité d’artisan d’art, trois conditions doivent être réunies : exercer un métier de la dite liste ; être titulaire au moins d’un CAP ou équivalent, ou justifier de 6 ans d’immatriculation au répertoire des métiers dans le métier considéré ; faire la demande par une lettre de motivation.
Puis vient le titre de maître artisan en métier d’art ! Ce dernier est attribué par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat de région ou du département au professionnel titulaire du brevet de maîtrise (BM) dans le métier exercé après 2 ans de pratique. L’Artisan concerné doit aussi justifier de connaissances en gestion et en psychopédagogie, et d’un savoir-faire reconnu au titre de la promotion de l’artisanat ou de sa participation aux actions de formation. Enfin, il doit être immatriculé au répertoire des métiers depuis au moins 10 ans. L’excellence avant tout !

Aubusson
Aubusson est une commune française de la Creuse, mais le terme renvoi ici à la tapisserie du même lieu ! La mention "tapisserie d'Aubusson" regroupe tout un ensemble de techniques, de métiers et de savoir-faire propres aux ateliers de lissiers d'Aubusson et sa région : ce qui lui a valu, en 2009, le label "Patrimoine culturel immatériel de l'humanité" délivré par l'UNESCO. De tradition pluriséculaire, le style d'Aubusson se caractérise d'abord par la grande taille des oeuvres tissées. La/les verdure/s sont le 2ème élément caractéristique : le fond (ou décor) de la tenture est de la végétation, arbres ou plantes. Enfin, notons que les scènes de chasse et les scènes d'inspiration religieuse ou mythologique sont aussi une constante.