[HISTOIRE DE...] Canapé : à l'origine du confort central 

La série Histoire de... revient sur l'Histoire d'un meuble, accessoire, couleur ou d'un style : c'est un peu le cours d'histoire de la déco !
Dans ce 1er article, retour sur le canapé : du trône au canap', il n'y a qu'un pas ! On vous emmène de l'Égypte Antique jusqu'aux années 50, en passant par Louis XVI. Asseyez-vous bien confortablement...
L’histoire du canapé commence dans l’Égypte Antique, mais le confort, lui, n'arrive qu'avec les anciens sultans des pays arabes. Ils utilisent ce ‘meuble’ comme un trône et l’agrémentent de coussins et de tissus pour être plus moelleux. À leur tour, les Romains lui ont donnent un nouvel usage. Connu sous le petit nom de triclinium, le canapé se trouvait alors dans la salle à manger et seuls les hommes de la classe supérieure étaient autorisés à s’y allonger pour manger, converser ou recevoir des invités.
Photo de gauche  
  
Photo de droite 
Il ne connaitra pas d’évolutions majeures avant l’époque du règne de Louis XIII, courant 17ème siècle. Les premiers sièges à bras, ancêtres des canapés actuels, font alors leur apparition. Avec une structure en bois sobre, ils sont revétus de cuir, de tissu et de tapisserie richement décorée. Les canapés offraient aux conversations d'alors un vrai confort. Ce ne sera que sous Louis XV que les canapés verront leur dossier se galber pour épouser la forme du dos. Plus confortable et léger, ils gagnent doucement en élégance. Avec Louis XVI, le confort recule mais les ornements connaissent leur apogée ! C’est sous la Restauration que le canapé connaît un vrai boom : même s’il reste une commodité luxueuse réservée aux plus fortunés, il s’en produit désormais par milliers. La Révolution Industrielle élargit sa base et le place graduellement au centre de nos salons. Au début du 20ème siècle, c’est le style Art nouveau avec ses formes ondulantes qui dessine le canapé. Dès les années 20, l’Art Déco bouscule tout et retourne aux lignes plus sobres, qui perdureront jusqu’à l’après-guerre.

À partir des années 50, les styles, les créateurs et les fabricants explosent : c’est le début de la production de masse, de la chute des prix et de la vraie démocratisation du canapé ! Ce qui a vraiment changé : 
- le confort d’assise : toujours plus doux, plus mou, plus adapté, plus ergonomique, plus…
- les revêtements : du bois au cuir en passant par le velours et une liste presque infinie de matières synthétiques, le canapé se couvre de tout ou presque !
- les positions : avec appui-têtes et/ou repose-pieds réglables, clic-clac ou Bz pour le transformer en lit, en futon, en coussins modulables,…
- les styles : club, bergère, méridienne, gondole, ouvert, d'angle, marocain, rond, opéra, bristol,...
 
Lorsque l’on parle design de canapés, le champ des possibles est infini. Les fabricants rivalisent d'ingéniosité chaque année pour mieux nous asseoir !
Aujourd’hui il est incontestablement le point névralgique de nos salons. Signe fort, le canapé est au centre de séries cultes. Pour ne citer que lui : le célèbre ‘Couch gag’ des Simpsons !
Plus qu’un simple meuble, le canapé s’est imposé comme LE meuble : TOUT le monde en a un, on achète en premier et, avec le lit, on y passe un maximum de temps ! Indispensable. Incontournable.

Avec Neology, les Sièges Martiniault, la Maison Jandri Swann, Everart et La Maison Coloniale.